"Et si l'orient m'était conté... 3e édition" s'est tenu hier soir à Villeurbanne (69) et a vraiment tenu toutes ses promesses.

J'en ai pris plein les yeux, j'ai ri, j'ai été émue et surtout, j'ai voyagé !

snapshot-382e6f90-7a4a-4657-98e0-7ef5b8331186

Je suis arrivée vers 20h sur place, la salle était déjà bien pleine. Je me suis installée et là, j'ai été agréablement surprise de voir un écran blanc sur lequel défilaient des photos des artistes de la soirée, des vidéos.... Pour avoir fait pas mal de spectacles de danse, je peux vous dire qu'ils commencent systématiquement en retard et qu'en général tu es bien contente d'avoir un smartphone avec Aworded pour pouvoir passer le temps en attendant ;) 

Et bien là, pas eu besoin de dégainer mon Samsung, je me suis laissée happée par l'écran. Très très bonne idée !

A 20h45, le show commence (waouh ! seulement 15 mns de retard, c'est vraiment rare !)

La troupe Féminissime Orient, avec au centre la très jolie Soraya Saadi, ouvre le bal avec une succession de tableaux plus sympas les uns que les autres. Une vingtaine de danseuses vêtues de blanc se croisent sur scène sans jamais se rentrer dedans (waouh ! j'en ai vu se marcher dessus alors qu'elles n'étaient que 6 sur scène....bravo les filles !). Ce que j'ai tout de suite remarqué : leurs sourires. Ok, les danseuses orientales ont toujours le sourire, mais franchement, quand je vois des amateures sur scène, elles sont rarement aussi souriantes. J'ai également eu l'impression qu'elles s'entendaient bien entre elles, j'ai ressenti de la complicité. C'était très agréable !

Place maintenant à celle dont tout le monde parle : Loretta, celle qui rafle tous les prix. Elle arrive d'Amsterdam et on dit d'elle qu'elle est LA star de demain. Une chose est sûre : sa cambrure est à tomber par terre ! Avec ses bras parfaitement bien placés et sa technique impeccable du "chameau", elle a concquis la salle.

Les 1ères notes de "El Hekaya" de Wael Jassar retentissent : c'est la troupe du grand Yassine Halawa de Toulouse qui arrive. 3 belles jeunes filles nous font une belle démonstration sur ce morceau pop romantique. Un seul bémol : j'ai trouvé qu'elles manquaient de synchronisation. Dommage.

C'est maintenant un de mes moments préféré de la soirée : un duo plein d'humour, de charme et de grâce arrive sur scène. Yassine Halawa et la pétillante Sonya DS font le show sur scène. Une chose est sûre, il commence à faire chaud dans la salle !

Neïla de Bordeaux prend le relai (dur dur de passer après Yassine !). Elle a une robe magnifique, noire à pois bleus. Je ne sais plus si je dois regarder son sublime jeu de jambes ou sa façon très sensuelle de jouer avec son grand foulard noir...

Allez, vous reprendrez bien un peu de Féminissime Orient ? Sur un Shaabi moderne, elles nous présente le tableau qui m'a le plus séduit, avec leurs costumes noir et argent et leurs longues chaînettes de part et d'autre de leurs bassins. J'ai d'ailleurs adoré lorsqu'elles se sont toutes mis de dos et qu'on ne voyait que le ballet de leurs longs cheveux.... C'était très joli !

Dois-je présenter l'artiste suivante ? Une crinère de feu, un dos à se damner.... Oui oui, c'est bien elle : l'ensorcelleuse Rachida. Avec son superbe costume vert, c'est simple, quand elle danse on a comme un goût de miel dans la bouche. Je pense que ce fut la prestation la plus sensuelle de la soirée.

Ca y est, c'est enfin le tour de la trop trop jolie Hayal. J'avais été séduite par sa gentillesse quand je l'ai interviwée l'année dernière et je me languissais de la voir sur scène. C'est enfin fait ! Avec sa longue jupe couleur bonbon à froufrous et ses diamants un peu partout, elle a présenté un très joli tableau. Que ses jambes sont belles ! (ok je fais une fixette là-dessus...)

La soirée continue avec une nouvelle fois la troupe Féminissime Orient. Les danseuses font vibrer leurs costumes rouges et or drapés sur un baladi moderne.

Yalla !!! C'est le grand Yassine Halawa qui prend place sur scène. Il met le feu !!!! Je n'ai plus envie que ça s'arrête ! Ce grand gaillard fait vibrer son corps des pieds à la tête. Je ne sais pas d'où lui sort une énergie pareille ! Il est absolument charmant et a l'air d'être vraiment super sympa. Un des meilleurs moment de la soirée !

Les filles, on se calme, on respire bien profondément parce que LE BEAU GOSSE de la soirée (pardon Taly) arrive : Kareem Gad. Dans son rôle de Derviche tourneur il enchaine 4 magnifiques tableaux. La salle est bouche bée en le regardant tourner sur lui-même plus de 10 minutes sans s'arrêter. J'ai adoré lorsqu'il a allumé sa "jupe".... C'était somptueux !

Avant l'entracte nous avons droit à une défilé de costumes, les 1ers sont réalisés par Karine (une élève de Soraya Saadi) qui est indéniablement super douée. Si vous souhaitez les voir, rendez-vous sur sa page facebook ici. Ensuite ce sont des tenues traditionnelles de mariage qui nous sont présentées. Superbes !

Après l'entracte, Brahim et Mohamed, deux musiciens et chanteurs nous font revenir en orient en musique. Moment très sympa !

3 danseuses nous présentent ensuite une fusion de hip-hop oriental. Waouh ! Ca dépote mon pote ! J'avoue que personnellement, je ne suis pas trop "fusion", mais ce tableau était sympa.

C'est maintenant la pétillante Taly qui vient faire un très joli solo. Elle prend tout l'espace de la scène, c'est vraiment ce qui m'a frappé. Quelle énergie se dégage de ce corps menu ! Elle est sublime !

Le voyage en orient continue avec la troupe Féminissime Orient qui revient pour nous présenter une chorégraphie aux influences africaines et indiennes.

Sonya DS pour qui j'ai eu un coup de coeur pendant son duo avec Yassine vient danser un solo tout en sourire et tout en "bisous-pouce" (ceux qui y étaient comprendront)

Quelques notes de Nancy Ajram et c'est parti pour un splendide tango-oriental dansé par la Compagnie Touria Karam de Valence. Un duo tout en volupté que j'ai plutôt aimé.

Comme je le disais plus haut, je ne suis pas une grande fan de fusion orientale, mais ça, c'était avant. Avant Loretta et son Flamenco-Oriental. Captivante. Sensuelle. Bref j'ai été concquise.

Le spectacle touche à sa fin. Les Féminissime viennent danser un Shaabi, puis vient le tour du grand Yassine de venir chauffer la salle avec une danse folklore. Et il mouille la chemise le Yassine ! Il descend de la scène et vient à la rencontre du public. On danse dans les couloirs, et Yassine dans même sur les sièges (juste devant moi !!!!). C'est indéniable, c'est un showman, il a tout compris. Après sa prestation, on n'a qu'une envie : faire un stage avec lui !

Enfin, le dernier tableau, le clou du spectacle. Nos amoureux à la vie comme à la scène, Kareem Gad et Taly nous envoutent avec un Saidi en duo. Ils sont juste parfaits !

Et voilà, c'est fini, je rentre chez moi des étoiles pleins les yeux. Un grand bravo à Soraya pour cette organisation ! J'ai passé une très bonne soirée, et c'est certain, si l'orient m'était conté une 4e fois, je viendrai !

K-Hot**